LA TÉLÉCONSULTATION

Le contexte s’impose à toutes et à tous et nous avons à nous adapter aux mesures liées à la crise sanitaire. Les consultations en présentiel sont rendues plus difficiles. Seule solution : les consultations à distance, par téléphone ou par vidéoconférence.  

Le grand avantage est que cela permet à un plus grand nombre d’accéder à un suivi thérapeutique : les personnes qui sont d’ordinaire dans l’incapacité de se déplacer pour des raisons géographiques ou des contraintes horaires, les personnes en situation de handicap et à mobilité réduite, mais aussi celles et ceux qui n’osent tout simplement pas sauter le pas, certains ados ou jeunes adultes ayant restreint leurs activités sociales au seul monde numérique, et enfin toutes les personnes pour qui le lien social est sérieusement mis à mal par d’intenses angoisses et phobies… Tous ceux-là trouveront dans la téléconsultation thérapeutique une opportunité de traiter enfin de leur souffrance, de leurs questionnements et de leurs difficultés. 


La relation de confiance ne s’arrête pas cause d’un écran, au contraire même, installé(e) dans un espace confortable et sécurisant qu’on connait bien, on se sent plus à l’aise et confiant avec le thérapeute.


La téléconsultation est un autre dispositif qui a par lui-même tout à fait son sens et sa pertinence, que ce soit pour vous aider à traverser une période difficile telle que la crise sanitaire, ou pour entreprendre un travail psychothérapeutique classique tel qu’il aurait pu être fait en présentiel.

➜ Mes conseils

  • Assurez-vous d’avoir une connexion Internet haut-débit, un micro et une webcam de bonne qualité.
  • Optez pour le port d’un casque confortable.
  • Avant la séance, installez-vous confortablement dans un endroit où vous êtes sûr(e) de ne pas être dérangé(e).

Karim Boumghar – Psychopraticien et Sophrologue – Tokyo